Brésil-Italie 1970

Finale de la Coupe du Monde 1970

Brésil-Italie : 4-1 (1-1)


 –

21 juin 1970. Stade Azteca, Mexico. 107 412 spectateurs.
Arbitrage : Rudi Glöckne (Allemagne).
Buts : 18e Pelé 1-0, 37e Boninsegna 1-1, 66e Gerson 2-1, 71e Jairzinho 3-), 87e Carlos Alberto 4-1.

Compositions des équipes
Brésil : Félix – Carlos Alberto, Brito, Piazza, Everaldo – Clodoaldo, Gérson – Jairzinho, Tostão, Pelé, Rivellino.
Entraîneur : Mário Zagallo.

Italie : Albertosi – Burgnich, Cera, Bertini (75e Juliano), Rosato, Facchetti – Domenghini, de Stisi, Mazzola – Boninsegna (84e Rivera), Riva.
Entraîneur : Ferruccio Valcareggi.

Brésil-Italie est l’affiche la Coupe du Monde 1970 organisée par le Mexique. Les Italiens se sont qualifiés pour cette finale après un match magnifique contre la RFA à l’issue des prolongations (4-3) tandis que le Brésil a dominé l’Uruguay 3 à 1.
À la 18ème minute, sur une remise en jeu brésilienne, le ballon parvient à Rivellino qui centre instantanément de façon aérienne devant le but d’Albertosi. Pelé fait parler son génie avec une extraordinaire détente et catapulte de la tête le ballon dans le but italien.
Les Italiens reviennent dans le match en égalisant à la 37ème minute par Boninsegna qui bénéficie d’une certaine nonchalance du défenseur brésilien Clodoaldo pour lancer un contre meurtrier pour égaliser dans le but vide suite à la sortie du gardien Félix. 
En seconde mi-temps, le Brésil va pratiquer un football de rêve et marquer trois buts contre des Italiens dépassés et sans doute encore fatigués de leur demi-finale.
À la 66ème minute, les Brésiliens tentent de trouver la faille dans la défense italienne. Gerson hérite du ballon et arme une frappe violente croisée des vingt mètres qui surprend le portier transalpin et se loge dans le petit filet gauche. Quelques minutes plus tard, Gerson adresse un passe en profondeur de quarante mètres à l’attention de Pelé qui remise astucieusement de la tête pour Jairzinho qui s’en va battre de près Albertosi.
Le Brésil va finalement marquer un nouveau but d’anthologie. Les sud-américains remontent le terrain en faisant admirer leur technique. Jarzinho reçoit ensuite le ballon et adresse une passe à Pelé. Ce dernier semble sentir la montée de son capitaine Carlos Alberto dans le couloir droit, temporise en fixant un défenseur et lui transmet le ballon dans sa course. Carlos Alberto frappe en première intention et son tir violent croisé crucifie une nouvelle fois le gardien transalpin. Le Brésil remporte sa troisième Coupe du Monde et Pelé est porté en triomphe.

Crédits images : Nicolas Wyss

Leave a comment