Corée du Sud-Italie 2002

Huitième de finale de la Coupe du Monde 2002

Corée du Sud-Italie : 2-1 ap. (1-1)

8 juin 2002. République de Corée, Daejeon World Cup Stadium. 38588 spectateurs.
Arbitre: Byron Moreno (Equateur)
Buts : 18e Vieri 0-1 ; 88e Seol 1-1 et 117e Ahn 2-1.
Avertissements : 4e Coco, 9e Lee Chun Soo, 17e Kim Tae Young, 22e Totti, 25e Choi Jin Cheul, 55e Tommasi, 59e Zanetti, 80e Song Chong Gug.
Expulsion : 103e Totti.

Compositions des équipes :
République de Corée : Lee Woon-Jae – Choi Jin-Cheul, Hong Myung-Bo (83e Cha Doo-Ri), Kim Tae-Young (63e Hwang Sun-Hong) – Song Chong-Gug, Yoo Sang-Chul, Kim Nam-Il (68e Lee Chun-Soo), Lee Young-Pyo – Park Ji-Sung, Ahn Jung-Hwan, Seol Ki-Hyeon.
Entraîneur : Guus Hiddink (Pays-Bas).

Italie : Buffon – Iuliano, Maldini, Panucci, Coco – Zambrotta (72e Di Livio), Zanetti, Tommasi – Del Piero (61e Gattuso), Totti, Vieri.
Entraîneur : Giovanni Trapattoni (Italie).

En huitièmes de finale de cette Coupe du Monde disputée au Japon et en Corée du Sud, la Squadra Azurra rencontre la Corée du Sud. Cet après-midi est un véritable cauchemar pour les Transalpins qui sont éliminés durant les prolongations sur un but en or de Ahn à la 117ème minute.
Le parcours des Italiens lors du premier tour n’a pas été convaincant avec une deuxième place dans le groupe G après une victoire contre l’Equateur (2-0), une défaite contre la Croatie (2-1) et un match nul contre le Mexique (1-1).
Les Coréens, pays organisateur, ont pour leur part terminé à la première place de leur groupe apres deux victoires et un nul, respectivement contre la Pologne (2-0), les Etats-Unis (1-1) et le Portugal (1-0). Ils s’appuient sur une préparation physique et tactique sans faille, l’expérience internationale de leur entraineur Guus Hiddink et la ferveur populaire des Coréens.
Durant les premiers instants de la rencontre, la Corée obtient un pénalty à la suite d’une intervention litigieuse dans les seize mètres transalpins. Buffon repousse le pénalty tiré par Ahn.
A la 18ème minute, l’Italie ouvre le score à la suite d’un corner tiré par Totti, repris victorieusement de la tête par Vieri. Cette rencontre est marquée par certaines décisions arbitrales plus que contestables. M. Moreno désavantage considérablement les Italiens.
Un hors-jeu imaginaire empêche notamment Tommasi de partir seul au but. Au  cours des prolongations, le Romain Francesco Totti est exclu à la suite d’un contact avec un défenseur dCoréen dans la surface de réparation. M. Moreno estime qu’il s’agit d’une simulation et avertit une deuxième fois Totti, ce qui équivaut à une expulsion.
Pendant ce temps, la Corée a égalisé a la 88ème minute par l’intermédiaire de Seol. Les Coréens enfoncent le clou  a la 117ème minute par Ahhn. L’Italie peut en vouloir a l’arbitre M. Moreno sur lequel pèseront des soupçons de corruption.

Crédits images : Nicolas Wyss

Leave a comment