Danemark-Espagne 1986

Huitième de finale de la Coupe du Monde 1986

Danemark-Espagne : 1-5 (1-1)

18 juin 1986. 16h. Estadio Corregidora, Queretaro. 38 500 spectateurs.

Arbitre : Jan Keizer (Pays-Bas).
Avertissements : 26e Andersen, 27e Goiko, 32e Camacho, 60e Michel.

Buts : 33e J. Olsen 1-0, 43e Butragueño 1-1, 57e Butragueño 2-1, 68e Goiko 3-1, 80e Butragueño 4-1, 89e Butragueño 5-1.

Compositions des équipes :

Danemark :

 Hogh, Busk, M. Olsen, Nielsen, Lerby, J. Olsen (71e Molby), Berggreen, Elkjaer-Larsen, M. Laudrup, Bertelsen, Andersen (60e Eriksen).
Entraîneur : Sepp Piontek (Danemark)
Espagne : Zubizarreta, Tomas, Camacho, Victor, Goiko, Alberto, Gallego, Caldere, Míchel (83e Francisco), Butragueño, Salinas (46e Eloy).
Entraîneur : Miguel Munoz (Espagne).

En huitièmes de finale du mondial mexicain, le Danemark affronte l”Espagne à Queretaro. Les scandinaves ont démontré qu’ils avaient un énorme potentiel en finissant premier de leur groupe après 3 victoires de rang contre l’Ecosse (1-0), l’Uruguay (6-1) et la République Fédérale allemande (2-0). Leur football et leurs individualités telles que Leby, Jesper Olsen, Laudrup et Ekjaer Larsen en font une équipe redoutable. 
L’Espagne, finaliste malheureuse du Championnat d’Europe des Nations 1984, a fini deuxième de son groupe après une défaite contre le Brésil (1-0) puis deux victoires contre l’Irlande du Nord (2-1) et l’Algérie (3-0). Bien entendu, en finissant deuxième de son groupe, l’Espagne pouvait s’attendre à tomber sur un os puisqu’il s’agissait forcément d’un premier de groupe.
Lors de cette recontre, le Danemark est clairement favori et marque sur pénalty par J. Olsen à la 33ème minute. Contre toute attente, l’Espagne renverse la vapeur et marque deux fois (43 et 57ème minute) par l’intermédiaire d’Emilio Butragueño, joyau du Real Madrid, surnommé El Buitre (le vautour) pour sa faculté à roder dans la surface adverse. Le premier but provient d’une passe en retrait mal ajustée d’un défenseur danois. Butragueño ne se fait pas prier pour anticiper, marquer et justifier son surnom de vautour. Son deuxième but personnel intervient sur un corner de Victor. Après une déviation d’un de ses coéquipiers, El Buitre, placé dans les cinq mètres, ajuste le portier danois.
Les danois sont débordés et se font suprprendre une nouvelle fois par Butragueño à la 68ème minute. Ce dernier est fauché dans les seize mètres scandinaves. L’arbitre désigne le point de pénalty. Goiko se charge de l’éxcécuter. Le Danemark est mené 3 à 1 !
Butragueño est en état de grâce et marque encore deux buts (80 et 89ème minute), ce qui lui permet de réaliser un quadruplé au cours de ce match. L’Espagne a un nouvel héros, il se nomme Butragueño !

Crédits images : Nicolas Wyss

Leave a comment