AC Milan 1988-1994

 

 

 

 Titres remportés

 
  • 3 Ligues des Champions : 1989, 1990 et 1994
  • 2 Supercoupes d'Europe : 1989 et 1990
  • 2 Coupes Intercontinentales : 1989 et 1990
  • 4 Championnats d'Italie : 1988, 1992, 1993 et 1994
  • 3 Supercoupes d'Italie : 1992, 1993 et 1994

  

En résumé

En l'espace de six années, de 1988 à 1994, l'AC Milan est un véritable rouleau compresseur qui accumule les trophées sur le plan national et international. Les Lombards se reposent sur une défense de grande qualité qui ne changera pas beaucoup pendant ces six années alors que le trio  hollandais Rijkaard-Gullit-Van Basten permettra aux Italiens de crever l'écran jusqu'en 1993.

   

Début des années 1980

Au début des années 1980, l'AC Milan a des résultats en dents de scie et est même rétrogradé en Série B en 1982, deux années après avoir subi le même sort.

Cette période est également délicate sur le plan financier et les deux premières Coupes des Champions remportées en 1963 et 1969 ne semblent être qu'un lointain souvenir.

 

L'arrivée de Berlusconi

En 1986, l'homme d'affaires italien Silvio Berlusconi rachète le club et ne manque pas d'ambition. Il prend le risque un an plus tard de confier les rênes de l'équipe à un entraîneur alors inconnu, un certain Arrigo Sacchi.

L'AC Milan frappe l'année suivante un grand coup sur le marché des transferts en achetant deux joueurs de classe internationale, à savoir Ruud Gullit et Marco van Basten. L'investissement ne va pas tarder à se révéler efficace puisque les Lombards remportent le scudetto en 1988 en s'appuyant notamment sur une défense articulée autour du fidèle Franco Baresi et du prometteur Paolo Maldini. Rijkaard rejoint alors ses deux compères hollandais pour former un incroyable trio et permettre dans une certaine mesure au club lombard de devenir une machine de guerre régnant pendant six années sur le continent européen.
Crédit photo : Snake90. CC BY. Image modifiée.

 

 

Les années fastes 1989 et 1990

Durant le printemps 1989, les Milanais atteignent la finale de la Coupe des Champions après avoir terrassé le Real Madrid en demi-finale (1-1 à Bernabeau, 5-0 au retour à San Siro). La finale au Camp Nou Camp de Barcelone et leur écrasante victoire face aux Roumains de Steaua Bucarest sur le score de 4-0 leur permet de montrer leur supériorité à l'ensemble du continent européen.

Les Milanais se permettent ensuite le luxe de gagner une deuxième Coupe des Champions d'affilée lors de leur victoire étriquée sur le score de 1-0 face au Benfica le mai 1990.

Ces années 1989 et 1990 sont historiques puisque les Milanais remportent à chaque fois la Supercoupe d'Europe ainsi que la Coupe Intercontinentale.

Onze de départ de l'AC Milan contre le Steaua Bucarest en 1989. Crédit image : Nicolas Wyss.

 

 

 

Echecs contre l'Olympique de Marseille

L'AC Milan connaît ensuite un premier échec contre l'Olympique de Marseille en se faisant éliminer en quart de finale de la Coupe des Champions 1990-1991. Après un match nul à San Siro (1-1), les Italiens encaissent un but à la 75ème minute et prennent le risque de quitter le terrain à quelques minutes de la fin à la suite d'une panne de courant d'un projecteur du stade Vélodrome. L'UEFA les condamne lourdement en les excluant de toute compétition européenne l'année suivante.

En 1993, les Milanais retrouvent les Olympiens en finale de la la Ligue des Champions, compétition ayant remplacé la Coupe des Champions. Ces retrouvailles avec les Marseillais sont un nouvel échec puisque l'Olympique de Marseille réussit à s'imposer 1-0 alors que les Milanais butent sur l'arrière-garde phocéenne.

  

La soirée inoubliable d'Athènes

Lors de l'été 1993, les Hollandais Rijkaard et Gullit quittent le club alors que Van Basten ne parvient pas à soigner une cheville qui le handicape depuis de nombreux mois. Desailly arrive durant l'automne pour remplacer Rijkaard alors que Boban et Savićević arrivés en 1992, prennent leurs responsabilités.

En 1994, l'AC Milan atteint pour la quatrième fois en six années la finale de la Ligue des Champions et a pour adversaire le FC Barcelone qui est alors une équipe redoutable avec des stars telles que Romário ou Stoichkov.

Malgré le statut de favori des Catalans, l'AC Milan réalise une prestation remarquable et gagne le match sur le score sans appel de 4-0, grâce à un doublé de Massaro et des réussites de Savićević et de Desailly.

Onze de départ de l'AC Milan contre le FC Barcelone en 1994. Crédit image : Nicolas Wyss.

 

Feuille de match et résumé : AC Milan-Steaua Bucarest 1989

Feuille de match et résumé : Olympique de Marseille-AC Milan 1991

Feuille de match et résumé : Olympique de Marseille-AC Milan 1993

Feuille de match et résumé : AC Milan-FC Barcelone 1994