Bayern Munich 1973-1976

 

 

 

 Titres remportés : 

 
  • 3 Coupes des Champions : 1974, 1975 et 1976
  • 1 Coupe intercontinentale : 1976
  • 2 Championnats d'Allemagne : 1973 et 1974
  • 1 Coupe d'Allemagne : 1971

  

En résumé

Dans le courant des années 1970, le Bayern Munich s'appuie sur une génération exceptionnelle composée notamment de Maier, Beckenbauer et Gerd Müller et connaît son âge d'or en remportant successivement 3 Coupes des Champions de 1974 à 1976. Le club n'a pourtant accédé à l'élite qu'en 1965 et alors devient le plus grand club allemand.
Cette génération dorée servira également le football allemand puisque l'Allemagne de l'Ouest remporte l'Euro 1972 en Belgique et surtout la Coupe du Monde 1974 organisée à domicile grâce au talent des ces trois fantastiques figures emblématiques. 

1965-1973

En accédant à la Bundesliga en 1965, le Bayern Munich réussit l'exploit de finir troisième du championnat en 1966 tout en remportant la Coupe d'Allemagne. Lors de la saison suivante, les Munichois remportent pour la première fois de leur histoire, une Coupe d'Europe, la Coupe des Vainqueurs de Coupe, aux dépens des Ecossais du Glasgow Rangers (1-0).
L'ascension du Bayern Munich est alors facilitée par le talent incroyable de trois jeunes joueurs, à savoir Maier, Beckenbauer et Gerd Müller, qui seront des références à leur poste. En 1969, 1972 et 1973, les Bavarois remportent le championnat d'Allemagne.
En quart de finale de la Coupe des Champions 1972-1973, le Bayern Munich affronte l'Ajax Amsterdam, double tenant du titre. Les Munichois sont fessés lors du match aller à Amsterdam (4-0) qui est resté dans les annales. Cette lourde défaite les éliminera de la compétition et les Bataves gagneront finalement une troisième Coupe des Champions consécutive.

 

Première Coupe des Champions

En remportant le championnat d'Allemagne 1972-1973, les joueurs d'Udo Lattek ont l'ambition de remporter la Coupe des Champions 1973-1974.

Les deux premiers tours de la compétition ne sont pas une partie de plaisir pour les Munichois qui connaissances toutes les peines du monde à se défaire des Suédois d'Åtvidaberg puis des Allemands de l'Est du Dynamo Dresde. Après une victoire à domicile sur le score de 3-1 face à Åtvidaberg, les Bavarois perdent le match retour sur le même score et se qualifient de justesse lors des tirs aux buts. Le tour suivant oblige les Munichois d'affronter le Dynamo Dresde. Le match aller a lieu à Munich et le Bayern Munich s'impose dans la douleur sur un score étriqué (4-3). Lors de la seconde manche, le Bayern est virtuellement éliminé à la 56ème minute en étant mené 3-2 mais Gerd Müller égalise deux minutes plus tard et permet à son équipe d'arracher la qualification. La suite du parcours du Bayern Munich est moins cahotique en quart de finale face aux Bulgares du CSKA Sofia (4-1 et 1-2) et en demi-finale face aux Hongrois Ujpest (1-1 et 3-0) et leur offre une place en finale contre l'Atlético Madrid.

Lors de cette finale disputée le 15 mai 1974 à Bruxelles , le Bayern ne trouve pas la solution face aux Espagnols et les deux équipes doivent passer par les prolongations pour se départager puisque le score est nul et vierge à l'issue des nonante minutes. En prolongations, l'Atlético ouvre la marque par Aragonés et les Munichois sont tout près de passer à côté de leur finale. Heureusement pour eux, Schwarzenbeck égalise miraculeusement dans les dernières secondes de la deuxième prolongation, obligeant les deux équipes à rejouer la finale puisqu'à l'époque, un match d'appui était nécessaire dans ce cas de figure.
Lors du « replay » deux jours plus tard, les Allemands atomisent l'Atlético Madrid (4-0) et remportent ainsi leur première Coupe des Champions. Uli Hoeness et Gerd Müller sont les héros de la rencontre en réalisant chacun un doublé.

Cette année 1974 est un triomphe pour le football Allemand puisque la Coupe du Monde disputée à domicile est remportée par Beckenbauer et ses coéquipiers, deux années après l'Euro remporté en Belgique.
Onze de départ du Bayern Munich contre l'Atlético Madrid en 1974 (1er match et "replay"). Crédit image : Nicolas Wyss.  

 

Deuxième Coupe des Champions consécutive

La première Coupe des Champions remportée par le Bayern ne suffit apparemment pas et les Bavarois ne vont pas s'arrêter en si bon chemin. En 1975, le Bayen Munich élimine les Arméniens d'Ararat Yerrevan en quart de finale de la Coupe des Champions (2-0 et 0-1) puis valide son billet pour la finale grâce à son succès lors de
du match retour en demi-finale contre l'AS Saint-Etienne (0-0 et 2-0).
L'affiche de la finale de la Coupe des Champions 1974-1975 oppose donc le Bayern Munich aux Anglais de Leeds United. À la mi-temps, le score est nul et vierge mais Roth trouve l'ouverture avant que Gerd Müller enfonce le clou à la 83ème minute et offre une deuxième Coupe des Champions à sa formation.
Onze de départ du Bayern Munich contre Leeds Unted en 1975. Crédit image : Nicolas Wyss.  

 

Le triplé en 1976 face aux Verts

En remportant la Coupe des Champions 1974-1975, le Bayern est qualifié pour l'édition suivante. Après une mise en jambes au premier tour face aux modestes Luxembourgois de Jeunesse Esch, les Munichois passent près de la correctionnelle au deuxième tour contre Malmö FF (0-1, 2-0) puis écrasent le Benfica Lisbonne au match retour des quarts de finale (5-1) après un match nul et vierge à Lisbonne. En demi-finale, les Bavarois affrontent le Real Madrid et font la différence au match retour (2-0) puisqu'ils avaient été contraints au match nul (1-1) à l'aller au Santiago Bernabeu.
La finale leur offre une nouvelle confrontation face à l'AS Saint-Etienne, club qu'il avait éliminé en demi-finale de l'édition précédente. Cette rencontre restera dans les mémoires puisque les Français touchent àdeux reprises les montants de Sepp Maier mais s'inclinent sur une réalisation de Roth à la 57ème minute. Grâce à ce triomphe, le Bayern réussit donc l'exploit de gagner une troisième Coupe des Champions d'affilée et succède donc à la domination de l'Ajax Amsterdam sur le continent européen, vainqueur lui aussi trois successivement de ce trophée (1971-1973).
L'année 1976 est ponctuée par un nouveau trophée, la Coupe Intercontinentale, face au Brésiliens de Cruzeiro (2-0, 0-0). 
Onze de départ du Bayern Munich contre l'AS Saint-Etienne en 1976. Crédit image : Nicolas Wyss.  

 

Lendemains difficiles

Les saisons suivantes sont nettement moins brillantes pour le Bayern Munich qui doit attendre l'année 1980 pour remporter à nouveau un titre de Champion d'Allemagne et connaîtra une traversée du désert sur le plan continental. Ce n'est qu'en 1996 que les Munichois remporteront une nouvelle Coupe d'Europe, la Coupe UEFA face aux Girondins de Bordeaux puis attendront 2001 pour soulever la Ligue des Campions face aux Espagnols du Valence CF à l'issue des tirs aux buts.

Feuille de match et résumé : Bayern Munich-AS Saint-Etienne 1976