Real Madrid 1997-2002

 

 

 

 

 Titres remportés :

  
  • 3 Ligues des Champions : 1998, 2000 et 2002
  • 1 Championnat d'Espagne : 2001
  • 1 Supercoupe d'Europe : 2002
  • 1 Supercoupe d'Espagne : 2001

  

En résumé

Entre 1998 et 2002, le Real Madrid domine à nouveau le continent européen et remporte enfin sa septième Coupe des Champions après 32 années d'attente avant de rééditer cette performance à deux reprises. 

 

Contexte du milieu des années 1990

Le Real Madrid est dans les années 1990 à la recherche de son glorieux passé.
Vainqueur des cinq premières éditions de la Coupe des Champions entre 1956 et 1960 puis une sixième fois en 1966, les Madrilènes ont toujours échoué dans la quête d'une septième Coupe des Champions rebaptisée en 1992 Ligue des Champions.
La génération des Butragueño-Michel-Hugo Sanchez avait par exemple du se contenter de deux Coupes UEFA en 1985 et 1986 sans parvenir à ses fins en Coupe des Champions.
Le début des années 1990 est particulièrement difficile pour les Madrilènes qui subissent la loi du FC Barcelone et sa « dream team » entraînée par Johan Cruyff.
Les Catalans remportent ainsi quatre Liga consécutives entre 1991 et 1994. De plus, le Barca gagne pour la première fois de son histoire la Coupe des Champions en 1992, ce qui n'est guère apprécié par les socios du Real Madrid.

En 1994, le jeune Raúl effectue des débuts prometteurs sous la tunique des Merengues à l'âge de 17 ans, ce qui laisse présager des jours meilleurs. En 1995, le Real Madrid remporte une nouveau titre de champion d'Espagne après cinq années de disette grâce notamment aux qualités de Michael Laudrup, de Raúl et du finisseur Iván Zamorano. L'exercice 1995-1996 est malheureusement catastrophique puisque les Castillans finissent à la sixième place du classement de la Liga. Durant l'intersaison 1996, le club investit lourdement en engageant le défenseur brésilien Roberto Carlos, le batave Clarence Seedorf, le Monténégrin Predrag Mijatović ainsi que le croate Davor Suker. Quant à eux, Zamorano. Luis Enrique et Laudrup quittent les Merengues.
L'investissement va se révéler payant puisque le Real Madrid remporte la Liga 1996-1997 et est donc directement qualifié pour la Ligue des Champions de la saison 1997-1998.

 

Saison 1997-1998 : Fin de la malédiction

En championnat, les Merengues n'obtiennent qu'une décevante quatrième place à la fin de l'exercice. Heureusement pour eux, l'aventure en Ligue des Champions va s'avérer plus concluante.

Lors de la Ligue des Champions 1997-1998, le Real a donc de grandes ambitions et la phase de groupes n'est qu'une pure formalité. En terminant à la première place de son groupe devant Rosenborg, Olympiakos et le FC Porto, le Real hérite des Allemands du Bayer Leverkusen en quarts de finale. Après un match nul grâce à un but de Karembeu en Allemagne (1-1) alors que celui-ci vient d'être transféré au Real en provenance de la Sampdoria, les protégés de Jupp Heynckes font la différence à Madrid en marquant à trois reprises (50ème Karembeu, 57ème Morientes et 90ème Hierro) en gardant leurs cages inviolées.

Au stade des demi-finales, les Castillans est une nouvelle fois opposé à un club allemand qui est le Borussia Dortmund, vainqueur de la compétition l'année précédente. Les Madrilènes font la différence lors du match aller à domicile en gagnant 2-0 par l'intermédiaire de Karembeu (23ème) et Morientes (53ème) et contiennent les assauts des hommes de Nevio Scala au match retour (0-0).

En finale, les Madrilènes affrontent la Juventus de Turin, vainqueur de la compétition en 1996 et malheureux finaliste contre le Borussia Dortmund une année plus tard. Il s'agit donc de la troisième finale consécutive des Italiens en Ligue des Champions qui possèdent à ce moment-là une équipe redoutable. Au terme d'un match engagé et tendu, le Serbe Mijatovic offre la victoire au Real Madrid en profitant d'une frappe de Roberto Carlos mal repoussée par la défense turinoise et met fin à la malédiction des Madrilènes en Coupes des Champions, puis en Ligue des Champions.

Onze de départ du Real Madrid contre la Juventus en 1998. Crédit image : Nicolas Wyss.

 

Saison 1998-1999 : Échec contre le Dynamo Kiev

Lors de la saison 1998-1999, les joueurs de la capitale espagnole finissent deuxième de la Liga à 11 points du FC Barcelone malgré les 25 buts de Raúl. En Ligue des Champions, les Castillans se font surprendre en quart de finale par les Ukrainiens du Dynamo Kiev (0-0 et 0-2) et sont donc éliminés prématurément de la compétition.

 

1999-2000 : festival contre Valence CF

La saison suivante est une catastrophe au niveau national puique les Merengues finissent à la cinquième place de la Liga compromettant ainsi lourdement leurs chances participer à la Ligue des Champions de la saison suivante.
Heureusement pour eux, leur parcours en Ligue des Campions est couronné de succès. Lors de la première phase de groupes, les Merengues finissent à la première place de leur groupe devant le FC Porto, Olympiakos et les Norvégiens de Molde. À cette époque se déroule une seconde phase de groupes avec les seize équipes restantes. Le Real Madrid a à ce moment-là plus de difficultés en terminant à la deuxième place derrière le Bayern Munich, ce qui les contraint à affronter en quarts de finale une équipe première de son groupe.

Le tirage au sort leur réserve les Anglais de Manchester United. Le match aller au Santiago Bernabeu renvoie dos à dos les deux équipes (0-0) et le suspens reste entier pour le match retour. Les Merengues vont alors réaliser une fantastique performance en remportant le match à Old Trafford sur le score de 3 à 2 grâce à un but contre son camp de Roy Keane et un doublé de Raúl.

En demi-finale, le Real Madrid fait la décision lors du match aller grâce à deux buts de Nicolas Anelka arrivé au club lors de l'été 1999 et s'impose 2-0. Un nouveau but d'Anelka au match retour leur assure la qualification pour la finale malgré la défaite sur le score de 2-1.
La finale contre les compatriotes du Valence CF est un triomphe avec une victoire 3 à 0 qui ne prête pas à discussion. Morientes, McManaman et Raúl marquent chacun un but et offre donc au Real Madrid sa huitième Coupe des Champions, rebaptisée en 1993 Ligue des Champions.

Onze de départ du Real Madrid contre Valence CF en 2000. Crédit image : Nicolas Wyss.

 

2000-2001 : Acquisition de Luis Figo

Lors de la saison 2000-2001, le Real acquiert Luis Figo en provenance du FC Barcelone et survole la Liga en finissant premier avec sept points d'avance. Raúl est une nouvelle fois le meilleur buteur du championnat avec 24 réalisations.
En Coupe d'Europe, les Madrilènes échouent en demi-finale contre le futur vainqueur de la compétition, le Bayern Munich à la suite de deux défaites (0-1, 1-2).

 

2001-2002 : la volée magistrale de Zidane

Durant l'intersaison 2001, le président Florentino Pérez s'offre les services du Français Zinedine Zidane évoluant à la Juventus Turin pour 75 millions d'euros, ce qui constitue à ce moment-là le transfert le plus élevé dans l'histoire du football.
En championnat, les Merengues finissent à la troisième place du classement général et il s'avère que les débuts de Zidane sont délicats.
La Ligue des Champions va cependant permettre à Zidane d'effacer ses échecs avec la Juventus, lui qui avait perdu deux finales successives en Ligue des Champions lors des années 1997 et 1998, sans oublier une finale de Coupe UEFA perdue en 1996 avec les Girondins de Bordeaux contre le Bayern Munich.

 

Après les deux phases de groupes, le Real est opposé en quart de finale face aux Allemands du Bayern Munich. Le match aller se termine sur une défaite sur le score 2-1 mais les Madrilènes renversent la vapeur lors de la seconde manche en gagnant par deux buts d'écart (2-0). Lors des demi-finales, le tirage au sort leur réserve le FC Barcelone. Zidane marque au Nou Camp et contribue grandement à la victoire des siens lors du match aller (0-2) alors que son équipe gère l'avantage lors du match retour en concédant un match nul (1-1) qui les envoie en finale.

La finale contre les surprenants Allemands du Bayer Leverkusen démarre de la meilleure des façons pour les hommes de Vincente del Bosque. Raúl ouvre la marque dès la la huitième minute. Les Allemands ont néanmoins du caractère et égalisent par Lúcio quelques minutes plus tard. À la 45ème minute, Zidane va alors réaliser une reprise de volée somptueuse sur un service de Roberto Carlos et crucifie le malheureux gardien allemand permettant ainsi à sa formation de remporter une neuvième Ligue des Champions.

Onze de départ du Real Madrid contre le Bayer Leverkusen en 2002. Crédit image : Nicolas Wyss.

 

Le déclin

La politique menée par Florentino Pérez consistant à attirer dans l'effectif castillan des joueurs de niveau international va finalement devenir contre-productif. Les achats de Ronaldo (Inter Milan, 2002), Beckham (Manchester United, 2003), Owen (Liverpool FC) ainsi que Robinho (Santos, 2005) n'auront pas les effets escomptés et le Real surnommé « Les galactiques » connaîtra de nombreuses désillusions en Coupes d'Europe après cette finale de Ligue des Champions en 2002.