Brésil 1970
 

 

Titre remporté :

  
  • 1 Coupe du Monde : 1970

   

En résumé : 

Lors de la Coupe du Monde 1970, le Brésil gagne pour la troisième fois le trophée grâce notamment à Pelé, Tostao, Rivelino, Jaïrzinho et Gerson. 

Les Brésiliens survolent l'épreuve en marquant 19 buts en 6 matchs et se permettent le luxe de gagner sur le score sans appel de 4-1 en finale contre l'Italie.

Il s'agit de la première Coupe du Monde télévisée en couleurs, marquée également par les dix buts de Gerd Müller, l'incroyable demi-finale Italie-République fédérale d'Allemagne et l'utilisation de cartons jaunes et rouges. 

 

Le triomphe de Pelé 

Cette Coupe du Monde 1970, l'une des plus belles de l'histoire, fut avant tout celle de Pelé qui remporte alors sa troisième Coupe du Monde après celles de 1958 et 1962 au cours de laquelle il se blessa et laissa la vedette à Garrincha.

Sous le soleil mexicain, Pelé est le chef d'orchestre de la Seleçao, marque quatre buts dont le premier de son équipe en finale contre l'Italie et réalise également des actions somptueuses qui avaient le poids d'un but (lob de cinquante mètres contre la Tchécoslovaquie, tête magistrale contre l'Angleterre et arrêt incroyable de Banks, grand pont en demi-finale face au gardien uruguayen).

 

Phase de groupes 

Le Brésil fait logiquement partie des favoris tout comme l'Angleterre, vainqueur du titre en 1966 organisé sur ses terres et possédant un joueur de classe mondiale par ligne (Banks, Moore, Charlton et Hurst). Le hasard fait que le Brésil et l'Angleterre sont dans le même groupe, à savoir le groupe C, et s'affrontent lors de leur deuxième match.

Le Brésil s'est rassuré lors de sa première rencontre en dominant nettement la Tchécoslovaquie (4-1) et rencontre passablement de difficultés pour remporter son match contre l'Angleterre sur le score étriqué de 1-0 grâce à Jairzinho. Les Brésiliens réalisent finalement le sans-faute en disposant de la Roumanie lors de leur troisième rencontre avec une nouvelle victoire (3-2).

 

Eliminations directes 

Après ce premier tour, le Brésil affronte le Pérou en quarts de finale et se défait de leur adversaire sur le score de 4 à 2. Une des autres rencontres de ce quarts de finale oppose l'Allemagne de l'Ouest face à l'Angleterre. Alors que les Anglais mènent 2-0 face aux Allemands, le sélectionneur anglais Alf Ramsey décide de remplacer son stratège Charlton estimant que le match est plié. Son erreur est fatale puisque les coéquipiers de Sepp Maier se révoltent et marquent à trois reprises par Beckenbauer, Seeler et Müller. 

En demi-finale face l'Uruguay, le Brésil concède l'ouverture du score à la 19ème minute mais marque à trois reprises par l'intermédiaire de Clodoaldo, Jairzinho et Rivelino, gagnant ainsi sa place en finale.

 

La rencontre Italie-RFA

La seconde demi-finale oppose l'Italie à la République fédérale allemande est un match d'anthologie qui se finira sur le score de 4-3 après prolongations alors que le score était de 1-1 à l'issue du temps réglementaire.

 

Finale Brésil-Italie 

À la 18ème minute, sur une remise en jeu brésilienne, le ballon parvient à Rivelino qui centre instantanément de façon aérienne devant le but d'Albertosi. Pelé fait parler son génie avec une extraordinaire détente et catapulte de la tête le ballon dans le but italien. 

Les Italiens reviennent dans le match en égalisant à la 37ème minute par Boninsegna qui bénéficie d'une certaine nonchalance du défenseur brésilien Clodoaldo pour lancer un contre meurtrier pour égaliser dans le but vide suite à la sortie du gardien Félix. 

En seconde mi-temps, le Brésil va pratiquer un football de rêve et marquer trois buts contre des Italiens dépassés et sans doute encore fatigués de leur demi-finale.

À la 66ème minute, les Brésiliens tentent de trouver la faille dans la défense italienne. Gerson hérite du ballon et arme une frappe violente croisée des vingt mètres qui surprend le portier transalpin et se loge dans le petit filet gauche. Quelques minutes plus tard, Gerson adresse un passe en profondeur de quarante mètres à l'attention de Pelé qui remise astucieusement de la tête pour Jairzinho qui s'en va battre de près Albertosi.

Le Brésil va finalement marquer un nouveau but d'anthologie. Les sud-américains remontent le terrain en faisant admirer leur technique. Jarzinho reçoit ensuite le ballon et adresse une passe à Pelé. Ce dernier semble sentir la montée de son capitaine Carlos Alberto dans le couloir droit, temporise en fixant un défenseur et lui transmet le ballon dans sa course. Carlos Alberto frappe en première intention et son tir violent croisé crucifie une nouvelle fois le gardien transalpin. Le Brésil remporte sa troisième Coupe du Monde et Pelé est porté en triomphe.

Onze de départ du Brésil contre l'Italie en 1974. Crédit image : Nicolas Wyss.