Finale de la Coupes des Champions 1988-1989
AC Milan-Steaua Bucarest : 4-0 (3-0)

 

 -    

 

24 mai 1989. Barcelone, Camp Nou. 97 000 spectateurs.

Buts : 18e Gullit 1-0, 27e Van Basten 2-0, 39e Gullit 3-0, 47e Van Basten 4-0.

Arbitre: Karl-Heinz Tritschler (RFA).

Avertissement : Baresi.

 

Compositions des équipes :

AC Milan: G. Galli, Tassotti, Baresi, Costacurta (74e F. Galli), Maldini, Colombo, Rijkaard, AncelottiDonadoni, Gullit (60e Virdis), Van Basten.

Entraîneur : Arrigo Sacchi (Italie).

Steaua Bucarest: Lung, Petrescu, Iovan, Bumbescu, Ungureanu, Minea, Stoica, Hagi, Rotariu (46e Balint), Lacatus, Piturca.

Entraîneur : Anghel Iordănescu (Roumanie).

 

La finale de la Coupe des Champions 1988-1989 oppose l'AC Milan au Steaua Bucarest. Les Italiens, grandissimes favoris, se sont débarrassés du Real Madrid (1-1 et 5-0 au retour à San Siro) et ont l'avantage d'être soutenus par de nombreux tifosis ayant fait le déplacement depuis Milan.

Les Milanais prennent rapidement l'avantage à la 18ème minute. A la suite d'un tir de colombo, Lung ne peut que repousser le ballon finissant dans les pieds de Gullit à la suite d'un cafouillage. Ce dernier n'a plus qu'à mettre la balle au fond. Dix minutes plus tard, Tassotti se retrouve en position de centrer et trouve Van Basten qui marque d'une superbe tête croisée.

Les Italiens ont déjà fait le plus dur et ne laissent pas les Roumains revenir dans le match. Au contraire, à la suite d'une passe lobée de Donadoni, Gullit contrôle le ballon et adresse une reprise de volé imparable pour le portier Lung. La messe est dite!

Au retour des vestiaires, l'AC Milan enfonce encore un peu plus le clou par l'intermédiaire de Rijkaard qui lance astucieusement Van Basten dans la profondeur. Le néerlandais en profite pour inscrire un doublé et offrir une troisième Coupe des Champions à l'AC Milan, 20 ans après la seconde.

Berlusconi, le président milanais, a réussi son pari en amenant son équipe au sommet de la prestigieuse Coupe des Champions. L'AC Milan réussira la prouesse de remporter l'année suivante une nouvelle Coupe d'Europe des Clubs Champions face au Benfica Lisbonne (1-0, but de Rijkaard).

Crédit images : Nicolas Wyss