Huitième de finale retour de la coupe UEFA 1985-1986
Real Madrid-Borussia Mönchengladbach : 4-0 (2-0)

 

 -   

 

11 décembre 1985. Madrid, Santiago Bernabeu. 93 000 spectateurs.

Arbitre: McGinlay (Ecosse).

Buts : 6e Valdano 1-0, 18e Valdano 2-0, 77e Santillana 3-0, 90e Santillana 4-0.

Avertissements : Michel, Juanito, Maceda, Lienen.

 

Compositions des équipes :

Real Madrid : Ochotorena, Maceda, San José (75e Cholo), Salguero, CamachoGallego, Juanito, MíchelButragueño, Santillana, Valdano.

Entraîneur : Luis Molowny (Espagne).

Borussia Mönchengladbach : Sude, Herlovsen (53e Herbst), Hannes, Borowka, Dreßen, Krisp (46e Hochstätter), Rahn, Lienen, Frontzeck, Mill, Criens.

Entraîneur : Jupp Heynckes.

 

Le Real Madrid, vainqueur de la coupe UEFA 1984-1985, est opposé au Borussia Monchengladbach en huitièmes de finale de cette même compétition la saison suivante. Le match aller est un désastre pour les Madrilènes qui essuient une défaite cuisante sur le score de 5 à 1. Les Espagnols ont néanmoins une certaine expérience de ce genre de situations puisqu'ils ont réussi l'exploit à deux reprises au cours de leur campagne européenne précédente de remonter deux et trois buts de retard après le match aller et ce, respectivement face à l'Inter (0-2 puis 3-0 en demi-finale) et face à Anderlecht (0-3 puis 6-1 en huitième de finale). Cette fois-ci, la tâche est encore plus ardue puisqu'ils ont quatre buts de retard à remonter...

Devant 93 000 spectateurs, les Madrilènes trouvent rapidement l'ouverture. À la 6ème minute, Juanito centre sur la tête de Valdano qui surprend le portier allemand d'une superbe frappe décroisée. Un quart d'heure plus tard, on prend les mêmes et on recommence. Le Real obtient un coup franc excentré et Juanito d'un extérieur du pied est une nouvelle fois inspiré puisque son centre est repris victorieusement par Valdano qui marque son deuxième but de la soirée, tous les deux marqués de la tête. Le Real arrive à la mi-temps avec ce score de 2-0 et doit encore marquer deux fois sans en encaisser un seul.

À un quart d'heure du terme de la rencontre, Santillana offre aux Madrilènes un troisième but sur une reprise de volée rageuse et puissante. Il manque encore un but aux Espagnols pour se qualifier. La délivrance intervient à la 90ème minute. Sur une remise en jeu rapidement jouée par Camacho, Valdano dévie de la tête à l'attention de Michel. Ce dernier arme une frappe sèche que ne peut que repousser le portier allemand. Santillana, à l'affût, marque le quatrième but de son équipe et les Madrilènes peuvent laisser exploser leur joie. Il s'agit d'un des plus grands renversements de situation en Coupes d'Europe.

Crédit image : Nicolas Wyss.