Quart de finale de la Coupe du monde 1994
Pays-Bas-Brésil 2-3 (0-0)

 

 -    

 

9 Juillet 1994. Dallas, Cotton Bowl. 63500 spectateurs.

Arbitre : Rodrigo Badilla Sequeira (CRC)

Buts : 53e Romário 1-0, 63e Bebeto 2-0, 64e Berkamp 2-1, 76e Winter 2-2, 81e Branco 3-2.

Avertissements : 40e Winter, 74e Dunga, 89e Wouters.

 

Compositions des équipes

Pays-Bas : De Goey, Wouters, Valckx, Koeman, Witschge, WinterRijkaard (65e Ronald de Boer), Jonk, Overmars, Van Vossen (54e Roy), Berkamp.

Entraîneur : Dick Advocaat (Pays-Bas).

Brésil : Taffarel, Jorginho, Aldair, Marcio Santos, Branco (90e Cafu), Mazinho (81e Rai), Mauro SilvaDunga, Zinho, BebetoRomário.

Entraîneur : Carlos Alberto Parreira (Brésil).

 

En 1994, au stade des quarts de finale, la rencontre Pays-Bas-Brésil s'annonce indécise. Le spectacle est au rendez-vous, ce match étant sans doute le plus beau de cette Coupe du Monde organisée pour la première fois aux États-Unis.

Le score est toujours de 0 à 0 après les 45 premières minutes. Tout va se décanter en deuxième mi-temps. À la 53ème minute, Bebeto lancé sur le côté gauche, prend de vitesse son cerbère et centre pour Romario vers le point de penalty qui ne se fait pas prier pour ouvrir le score. Quelques minutes plus tard, après un dégagement de De Goey, le ballon revient dans le camp néerlandais. Les défenseurs s'arrêtent de jouer pensant à un hors- jeu de Romario. Celui-ci ne bouge pas et Bebeto en profite pour partir seul au but, éliminer facilement le portier batave et marquer dans le but vide. 

Les Pays-Bas ont des ressources et vont le prouver. Ils réduisent tout d'abord le score par Berkamp qui profite d'une longue remise en jeu rapidement exécutée pour s'infiltrer dans les seize mètres Brésiliens et armer une frappe imparable du pied droit qui trouve le petit filet de Taffarel. À un quart de la fin du temps réglementaire, les Néerlandais obtiennent un corner. Winter devance la sortie de Taffarel et d'une tête magistrale, permet aux Pays-Bas de revenir à la hauteur du Brésil. 

Tout est à refaire pour les sud-américains. Ceux-ci ont la chance de compter dans leur rang un artificier en la personne de Branco. Le Brésil obtient un coup-franc à la 81ème minute. Des vingt-cinq mètres, Branco arme une frappe sèche qui fait mouche. Ce but décisif qualifie son équipe pour la demi-finale.

Crédit images : Nicolas Wyss.