Finale de la Ligue des Champions 2013-2014
Real Madrid-Atletico Madrid
 

 

  -      4-1 prol. 

        

24 mai. 20h45. Estádio da Luz, Lisbonne. 60 976 spectateurs.

Arbitre : Björn Kuipers (Pays-Bas)

Buts : 36e Godín 0-1, 93e Ramos 1-1, 110e Bale 2-1, 118e Marcelo 2-1, 120e C. Ronaldo 4-1.

 

Avertissements : 27e Ramos, 27e Raúl García, 45e Khedira, 53e Miranda, 72e Villa, 74e Juanfran, 86e Koke, 100e Gabi, 118e Marcelo, 120e Godín, 120e C. Ronaldo et 120e Varane.

Expulsion : 120e Simeone.

Absent : Xabi Alonso (suspendu).

 

Compositions des équipes :

Real Madrid : Casillas, CarvajalRamosVarane, Coentrão (59e Marcelo), Modrić, Khedira (59e Isco), Di MariaBaleC. RonaldoBenzema (79e Morata).

Entraîneur: Carlo Ancelotti (Italie).

Atlético Madrid : Courtois, Juanfran, Miranda, Godín, Filipe Luís (83e Alderweireld), Raúl García (66e Ernesto), Tiago, Gabi, Koke, Diego Costa (9e Adrian Lopez), Villa.

Entraîneur: Diego Simeone (Argentine).

 

Cette finale de la Ligue des Champions 2013-2014 oppose pour la première fois de son histoire deux clubs d'une même ville, à savoir le Real Madrid et l'Atlético Madrid. Le Real Madrid, en quête de sa dixième Ligue des Champions est favori de cette rencontre après avoir terrassé le Bayern Munich en demi-finale (1-0 et 4-0). Son rival, l'Atlético Madrid, est l'équipe surprise de cette saison qui s'est permis le luxe d'éliminer successivement l'AC Milan, le FC Barcelone et Chelsea pour accéder à cette finale. De plus, la formation dirigée par Diego Simeone a conquis la semaine précédant cette rencontre le titre de Champion d'Espagne en décrochant le match nul au Nou Camp face au FC Barcelone. Il s'agit d'une sensation car l'Atlético ne dispose pas du même budget que le Real Madrid ou le FC Barcelone, ses rivaux dans la conquête de ce titre de Champion d'Espagne. 

La quête de la dixième Ligue des Champions est devenue une obsession pour le Real Madrid qui avait acquis son neuvième trophée en 2002 contre le Bayer Leverkusen, grâce notamment à la somptueuse reprise de volée de Zidane qui avait crucifiée le portier allemand. Cela explique en partie le fait que le Real n'a sans doute pas tout donné pour conquérir le titre de Champion d'Espagne alors qu'il était en course avec l'Atlético et le FC Barcelone.

L'entraîneur Carlo Ancelotti peut compter pour cette finale sur C. Ronaldo et Benzema bien que ceux-ci ont été incertains pour cette finale. Malheureusement pour le technicien transalpin, Xabi Alonso est suspendu. Khedira le suppléera.

En ce qui concerne l'Atlético, Diego Costa, le buteur vedette de cette formation, s'est blessé une nouvelle fois à la cuisse lors du choc contre le FC Barcelone la semaine précédente et il était quasiment acquis que Diego Costa devrait déclarer forfait pour cette grande finale. Finalement, contre toute attente, Diego Costa est bien disponible pour cette rencontre, ayant été en Serbie pour recevoir un traitement à base de placenta de jument... Diego Simeone décide de le titulariser après avoir été convaincu de ses aptitudes lors du dernier entraînement.

Le premier coup de théâtre arrive après sept petites minutes de jeu. Diego Costa demande à sortir, ce qui signifie que son traitement miracle n'a pas porté ses fruits. Par la suite, Gareth Bale obtient une occasion d'ouvrir le score pour le Real Madrid mais manque son affaire. A la 35ème minute, Godin, le défenseur central uruguayen de l'Atletco, se joue de Casillas en reprenant un ballon aérien qui lobe le gardien castillan.

En seconde mi-temps, le Real tente tant bien que mal de refaire son retard. Calo Ancelotti lance dans le bain Marcelo et Isco à la place de Coentrão et Khedira. Ces changements ont pour objectif de dynamiser les offensives du Real mais ses joueurs se heurtent à la bravoure des protégés de Diego Simeone.

Alors que l'Atlético se dirige vers la première Ligue des Champions de son histoire, l'impensable arrive dans le temps additionnel. A la 93ème minute, sur un corner, Sergio Ramos place une magnifique tête qui permet à son équipe d'arracher les prolongations. Ce revirement permet au Real de commencer les prolongations en conquérants. A la 110ème minute, Di Maria va forcer la décision en réalisant un slalom majestueux dans la défense de l'Atlético qui lui permet de dérocher une frappe soudaine. Son tir est repoussé par Courtois et Bale, à l'affût, peut marquer d'une tête dans le but vide.

Les joueurs de l'Atlético n'ont plus les forces nécessaires et ont laissé passer leur chance. Les Merengues sont euphoriques et se permettent de marquer deux nouveaux buts par l'intermédiaire de Marcelo et de C. Ronaldo qui établit un record dans cette compétition avec dix-sept buts inscrits en une seule saison.

Le Real Madrid réussit donc à gagner la dixième Ligue des Champions après avoir longtemps buté sur la défense de l'Atlético.

Crédit images : Nicolas Wyss.