Finale de la Ligue des Champions 1993-1994
AC Milan-FC Barcelone : 4-0 (2-0)

 

 

18 mai 1994. Athènes, Stade olympique. 70 000 spectateurs.

Arbitre : Philip Don (Angleterre).

Buts : 22e Massaro 1-0, 45e Massaro 2-0, 47e Savićević 3-0 et 58e Desailly 4-0.

Avertissements : 24e Stoichkov, 35e Tassotti, 48e Bakero, 53e Albertini, 54e Nadal, 58e Ferrer, 88e Panucci

 

Composition des équipes :

AC Milan : Rossi, TassottiGalli, Maldini (84e Nava), Panucci, BobanAlbertini, Desailly, Donadoni, Savićević, Massaro.

Entraîneur: Fabio Capello (Italie).

FC Barcelone : Zubizarreta, Ferrer, Koeman, Nadal, Sergi (73e Estebaranz), GuardiolaBakero, AmorStoichkov, Romário, Beguiristain (51e Eusebio).

Entraîneur: Johan Cruyff (Pays-Bas).

 

Cette finale de la Ligue des Champions oppose deux géants du football européen. L'AC Milan, vainqueur de la Coupe des Champions en 1989 et 1990, affronte le FC Barcelone, vainqueur de la "Coupe aux grandes oreilles" en 1992. Le Barca, entraîné par Johan Cruyff et surnommé la "Dream Team", fait figure d'épouvantail avec son duo Stoichkov-Romario en attaque.


Du côté de l'AC Milan, l'effectif est pléthorique et le nombre limité d'étrangers sur le terrain, en l'occurrence trois, a fait plusieurs victimes de marque : Boban, Gullit et Papin.



En première mi-temps, Daniele Massaro saisit l'occasion de se mettre en évidence et inscrit un doublé pour les Transalpins. Le FC Barcelone ne semble pas être dans un bon jour, la maîtrise du ballon étant italienne la majeure partie du temps.
La seconde mi-temps va confirmer l'impression générale de la première. Les Catalans ne savent pas comment s'y prendre et sont fébriles défensivement.

A la 47ème minute, Savicevic s'enfonce dans la
défense catalane et tente un lob astucieux qui s'en va mourir dans les filets catalans malgré la tentative désespérée de Zubizaretta. 3 à 0, le score est sans appel pour les protégés de Johan Cruyff. L'AC Milan est euphorique. Le quatrième but tombe comme un fuit mûr avec Desailly à la conclusion. Le club lombard remporte ainsi sa cinquième Ligue des Champions.

Crédit images : Nicolas Wyss.