Coupe du Monde 2014

Présentation de la première demi-finale :

Brésil  - Allemagne 
7 juillet 2014

Cette affiche à ce stade de la compétition entre le Brésil, quintuple Champion du Monde et l'Allemagne, vainqueur à trois reprises du trophée, n'est pas une surprise et sera la revanche de la finale de 2002 puisque le Brésil avait alors remporté son dernier titre mondial face aux Allemands (2-0). 
Les deux équipes savaient qu'elles pouvaient se rencontrer en demi-finales à condition de terminer chacune première de leur groupe respectif. 

Cependant, c'est avec un certain étonnement que les observateurs ont pu voir que le Brésil a montré des signes inquiétants de fébrilité en huitièmes de finale face au Chili en ne devant leur salut qu'à l'issue des tirs aux buts, le score étant de 1-1 après 120 minutes.

L'obligation de gagner ce sixième titre mondial à domicile a mis les joueurs sous pression et seul Neymar semblait insensible à tout cet affolement médiatique en jouant les sauveurs lors de la phase de groupes avec ses quatre buts.Le quart de finale contre la Colombie a été un peu plus encourageant bien que la victoire a été acquise une nouvelle fois dans la douleur (2-1).

Cette victoire a également un goût amer puisque Neymar, idole nationale et fer de la lance de l'attaque brésilienne, s'est blessé au dos à la fin du match à la suite d'une charge de Zuniga et est forfait pour la fin de la compétition. Ce "drame national" s'ajoute au fait que Thiago Silva sera suspendu pour cette demi-finale à la suite d'un carton jaune récolté lors du quart de finale.

Les Allemands, quant à eux, paraissent sereins. Leur victoire 4-0 face au Portugal lors de leur premier match les a parfaitement lancés dans ce tournoi avec un triplé de Thomas Müller. Certes, en huitièmes de finale, ils ont été bousculés par l'Algérie et n'ont fait la décision qu'au cours des prolongations (2-1) mais ils se sont rassurés lors du quart de finale contre la France. Cette rencontre représentait un test. L'ouverture rapide du score par Hummels a facilité la tâche de la Mannschaft qui a ensuite contrôlé le match sans véritablement souffrir. De plus, ils ont la satisfaction de pouvoir s'appuyer sur leur gardien Neuer, qui est probablement à l'heure actuelle le meilleur à son poste.

Joachim Löw, le sélectionneur allemand, va certainement garder la même organisation qu'il avait mise en place contre la France avec notamment Lahm en tant que latéral droit. Klose, co-meilleur buteur de l'histoire de la Coupe du Monde avec Ronaldo (15 buts) et titulaire lors de la finale de 2002, n'est pas certain d'avoir sa place dans le onze de son sélectionneur pour cette affiche. 
Pour Scolari, le chantier est immense. L'absence de Neymar l'oblige à repenser toute son animation offensive alors que Fred et Hulk ne répondent pas aux attentes et que Jô n'a pas le talent nécessaire pour offrir une autre alternative. C'est dans doute Willian qui va remplacer numériquement Neymar bien qu'il joue plus dans une position plus en retrait que son illustre compatriote. La suspension de Thiago Silva va, quant à elle, selon toute vraisemblance l'amener à lancer Dante dans le bain alors que ce dernier n'offre pas les mêmes garanties.

Dans ce contexte, les Allemands paraissent mieux armés et il ne serait guère surprenant que la Mannschaft brise le rêve de 200 millions de Brésiliens lors de cette confrontation. Certes, l'orgueil des Brésiliens n'est pas à négliger mais une qualification des Brésiliens pour la finale représenterait un petit miracle.