Finale du championnat d'Europe 2000
France-Italie 2-1 a.p. (1-1) 

 

 

 -   

 

  

2 juillet 2000. Stade Feyenoord Stadion, Rotterdam.

Arbitre: Anders Frisk (Suède).

Buts : 55e Delvecchio 0-1, 90+3e Wiltord 1-1, 102e Trezeguet 2-1.

Cartons jaunes : 58e Thuram, 31e Di Biagio, 42e Cannavaro, 90e Totti.

  

Compositions des équipes

France : BarthezThuram, DesaillyBlanc, Lizarazu (85e Pires), Vieira, Deschamps, Djorkaeff (76e Trezeguet), Zidane, Henry, Dugarry (58e Wiltord).

Entraîneur : Roger Lemerre.

Italie : Toldo, PessottoCannavaro, Nesta, Iuliano, MaldiniAlbertini, Di Biagio (66e Ambrosini), Fiore (53e Del Piero), Totti, Delvecchio (86e Montella).

Entraîneur : Dino Zoff.

 

Les Italiens s'en souviendront longtemps. Nous sommes dans le temps additionnel de cette finale du Championnat d'Europe des Nations organisé conjointement par la Belgique et les Pays-Bas. L'Italie mène 1 à 0 depuis la 55ème minute. Totti, au départ de l'action, talonne pour Pessotto qui centre en première intention à destination de Delvecchio qui ajuste Barthez d'une superbe volée.  Les Italiens se dirigent donc vers une victoire. Du reste, le banc italien trépigne d'impatience pensant que l'affaire est pliée.

Les joueurs français ne sont pas dans un grand soir. Malgré un parcours de toute beauté tout au long de cet Euro, ils semblent passer au travers de cette finale. Zidane, le maître à jouer, n'a pas son rendement habituel et personne dans son équipe n'a su prendre le relai.

Barthez effectue un long dégagement. Après une déviation de la tête de Trezeguet, Wiltord rentré en jeu à l'heure de jeu, hérite finalement du ballon, arrive dans les 16 mètres et marque sur une faute de main du dernier rempart transalpin, Francesco Toldo. Les Italiens reçoivent un premier coup de massue. 

Le deuxième coup leur sera fatal. A la 102ème minute, Pires entré lui aussi en cours de jeu, fait la différence sur le côté gauche, se jouant aisément de Fabio Cannavaro et centre devant le but. Trezeguet, également remplaçant au coup d'envoi, est à l'affût et crucifie le pauvre Toldo. Les Italiens sont effondrés. Les Français sont euphoriques. Après le titre mondial en 1998, ils réalisent le doublé (Coupe du monde-Championnat d'Europe des Nations) en l'espace de 2 ans.

Crédit images : Nicolas Wyss.