Eliminatoires pour la Coupe du monde 1994
France - Bulgarie : 1-2 (1-1)

  

 -   

 

 Mercredi 17 novembre 1993. 
Parc des Princes, Paris. 48 402 spectateurs. 


Arbitre: Leslie Mottram (Ecosse).

Buts : 32e Cantona 1-0, 37e Kostadinov 1-1, 90e Kostadinov 1-2.

Avertissements : Roche, Penev.

 

Compositions des équipes

France : Lama, Desailly, Roche, Blanc, Petit, Le GuenDeschamps, Sauzée (80e Guérin), Pedros, Papin (68e Ginola), Cantona.

Entraîneur : Gérard Houiller.

Bulgarie : Mikhailov, Kremenliev, Houbtchev, Ivanov, Tzvetanov (82e Aleksandrov), Yankov, Balakov, Letchkov (82e Borimirov), StoichkovKostadinovPenev.

Entraîneur : Dimitar Penev.

  

 

Ce France-Bulgarie du mois de novembre 1993 reste plus de vingt ans plus tard encore un traumatisme pour le football français. Ce jour-là, les Bleus doivent au minimum faire match nul contre la Bulgarie pour participer à la Coupe du Monde 1994 organisée par les États-Unis. 

Pourtant, rien ne laissait présager que cet ultime match dans ce groupe de qualification pouvait être décisif. En effet, lors de l'avant-dernier match, la France reçoit l'Israël et peut se contenter d'un match nul pour valider leur qualification. Cette rencontre semble s'acheminer vers une victoire tricolore logique puisque la France gagne 2-0 à un quart d'heure de la fin. 

Les Français sortent alors de leur match et s'arrêtent de joueur. Les Israéliens en profitent pour marquer à trois reprises et remportent à la surprise générale cette rencontre tout en relançant la Bulgarie dans la course à la qualification.

Le 17 novembre 1993 au Parc des Princes, les Bleus de Gérard Houllier n'ont donc pas le droit de se manquer. À la 33ème minute, Cantona marque d'une reprise imparable, profitant d'un centre de Deschamps et d'une remise de la tête opportune de Papin. Les Français n'ont pas vraiment le temps de savourer cet avantage puisque cinq minutes plus tard, Balakov tire un corner que reprend magistralement Kostadinov pour égaliser en logeant le ballon sous la transversale de Lama.

À la 89ème minute, la France a toujours son billet pour la Coupe du Monde mais tout va s'effondrer à partir d'un coup franc obtenu dans le camp adverse. Ginola, entré en cours de jeu, reçoit la passe d'un de ses coéquipiers et centre au deuxième poteau. Aucun français n'est dans cette portion du terrain. Les Bulgares se dépêchent de remonter le terrain. Au milieu de terrain, le ballon transité par Penev qui a le coup d'œil pour mettre la balle dans la profondeur. Kostadinov est au duel avec Roche, le prend de vitesse et arme une terrible frappe après être rentré dans la surface adverse. Le tir de Kostadinov tape le dessous de la transversale et crucifie Lama qui n'a pas le temps d'esquisser le moindre geste. La France enregistre ce jour-là une terrible déconvenue la privant d'un Mondial pour la deuxième fois consécutive. 

Crédit image : Nicolas Wyss.