Finale de la coupe du monde 1978
Argentine-Pays-Bas 3-1 (a.p)

 -    

 

25 juin 1978. 15h. Buenos Aires, Estadio Monumental Antonio Vespuci. 75 550 spectateurs.

Arbitre: Sergio Gonella (Italie)

Buts : 38e Kempes 1-0, 82e Nanninga 1-1, 105e Kempes 2-1, 115e Bertoni 3-1
 

 

Composition des équipes :

Argentine : Fillol - Galvan, Olguin, Tarantini, Passarella (cap) - Ardiles (65e Larrosa), Gallego, Ortiz (74e Houseman), Bertoni - Kempes, Luque.

Entraîneur : Cesar Luis Menotti (Argentine)

Pays-Bas : Jongbloed - Poortvliet, Krol (cap), Brandts, Jansen (72e Suurbier) - Haan, Neeskens, R. Van de Kerkhof - W. Van de Kerkhof, Rensenbrink, Rep (59e Nanninga).

Entraîneur : Ernst Happel (Autriche)

 

Cette finale de la Coupe du Monde 1978 est l'affrontement entre deux Nations n'ayant jamais remporté le titre mondial, à savoir le pays hôte, l'Argentine et les Pays-Bas, malheureux finalistes de l'édition disputée quatre années plus tôt en République Fédérale d'Allemagne.

L'Argentine a gagné sa place en finale grâce à sa victoire surprenante sur le score de 6-0 face au Pérou en deuxième phase de groupes alors que les Argentins devaient s'imposer avec au moins quatre buts d'écart. Les Hollandais estimèrent que le Pérou avait sans doute été corrompus pour perdre cette rencontre sur un tel score et sans opposer une réelle résistance.

En début de match, Johny Rep est tout près d'ouvrir le score sur une tête puissante à la suite d'un coup franc de l'un de ses coéquipiers. Après quinze minutes de jeu, le capitaine Daniel Passarella tire un coup franc puissant de son pied gauche et le gardien batave Jongbloed se couche bien pour bloquer cet ballon. Les Bataves ont par la suite encore une chance de marquer mais le gardien Fillol s'interpose brillamment sur un tir en force d'un attaquant néerlandais.

À la 38ème minute, le numéro 10 argentin Kempes reçoit le ballon près de la surface néerlandaise, accélère et se jette en avant pour frapper le ballon. La frappe n'est pas puissante mais le gardien batave étant venu à sa rencontre ne peut contrer cette tentative. Kempes ouvre donc le score et permet à son peuple d'entrevoir un premier titre mondial. En fin de première mi-temps, Rensenbrink a une chance en or d'égaliser mais le portier Fillol arrive de superbe manière à détourner la frappe du joueur néerlandais. En seconde mi-temps, l'Argentine ne parvient pas à inscrire le second but et se fait rejoindre à huit minutes du terme sur une tête puissante du remplaçant Nanninga.

Lors des prolongations, le virevoltant Kempes fait la différence en effaçant de superbe manière deux défenseurs adverses puis s'en va battre en deux temps le gardien hollandais à la 105ème minute. Par la même occasion, Kempes marque ainsi son sixième but lors de cette Coupe du Monde et devient le meilleur buteur de cette édition. À la 116ème minute, Kempes est une nouvelle fois au départ de l'action et son solo profite finalement à Bertoni qui inscrit le troisième but de son équipe. L'Argentine gagne ainsi sur ses terres la première Coupe du Monde de son histoire.

Crédits images : Nicolas Wyss