Demi-finale de la Coupe du Monde 1982
RFA-France 3-3 (5-4 aux tirs aux buts) 

 

 -     

 

8 juillet 1982. Sanchez Pizjuan, Séville. 70 000 spectateurs.

Arbitre : Charles Corver (Pays-Bas). 

Buts : 17e Littbarski 1-0, 27e Platini 1-1, 92e Trésor 2-1, 98e Giresse 3-1, 102e Rummenigge 3-2, 108e Fischer 3-3. 

Tirs aux buts : 

Giresse 0-1, Kaltz 1-1, Amoros 1-2, Breitner 2-2, Rocheteau 2-3, Stielike 2-3, Six 2-3, Littbarski 3-3, Platini 3-4, Rummenigge 4-4, Bossis 4-4, Hrubesch 5-4.

 

Avertissements : 35e Giresse, 40e Genghini, 46e Förster.

 

Compositions des  équipes :

RFA : Schumacher,  StielikeK.-H. Förster, B. Förster, Kaltz, DremmlerBreitner, Briegel (97e Rummenigge), Littbarski, Magath (73e Hrubesch), Fischer.

Entraîneur : Jupp Derwall (RFA).

France : Ettori, Bossis, Janvion, Trésor, AmorosGenghini (50e Battiston, 60e Lopez), Tigana, GiressePlatini, SixRocheteau.

Entraîneur : Michel Hidalgo (France).

 

Cette demi-finale entre la RFA et la France fut d'une rare intensité, offrant par la même occasion aux spectateurs, téléspectateurs et acteurs de ce match un moment inoubliable. Les joueurs français en gardent un souvenir amer puisqu'ils menaient 3 à 1 lors des prolongations.

Le début de la rencontre est à l'avantage des Allemands qui ouvrent le score par l'intermédiaire de Litbartski à la 17ème minute. Les Français égalisent sur penalty par Platini à la 27ème. La seconde mi-temps est notamment marquée par l'agression de Schumacher sur Battiston entré en jeu quelques minutes plus tôt. À la suite d'une passe en profondeur de Platini, Battiston se présente face au portier allemand qui court à sa rencontre. Battiston ajuste mal sa frappe qui s'en va mourir à côté du but allemand. Durant ce laps de temps, Schumacher heurte violemment Battiston qui gît inconscient sur la pelouse. L'arbitre Charles Corver ne sanctionne pas Schumacher, ce qui représente une aberration.

À l'issue du temps réglementaire, le score est toujours de 1 à 1. Lors des prolongations, les Français pensent avoir fait le plus dur en marquant à deux reprises par l'intermédiaire de Trésor (92ème) et Giresse (98ème). Les Allemands abattent leurs dernières cartes et Rummenigge entré juste avant le troisième but tricolore réduit la marque a la 102ème minute. Les Bleus reculent et finissent par céder une nouvelle fois à la 108ème minute sur une reprise acrobatique de Fischer. C'est la première fois dans l'histoire de la Coupe du Monde que la qualification va se jouer aux tirs aux buts. À l'issue des quatre premiers tirs, les allemands et les Français sont une nouvelle fois au coude à coude. Bossis, le dernier tireur français s'élance mais bute sur Schumacher. Hrubesch ne manque pas l'occasion et qualifie son équipe pour la finale.

Crédit images : Nicolas Wyss.