Huitième de finale de la Coupe du Monde 1998
Argentine-Angleterre : 2-2 (2-2), 4-3 aux t.a.b.

 

 -  

   

30 juin 1998. St-Etienne, Stade Geoffroy-Guichard. 30 600 spectateurs.

Arbitre : M.Nielson. 

Buts : 6e sp. Batistuta 1-0, 10e sp. Shearer 1-1, 16e Owen 1-2, 45e Zanetti 2-2.

Tirs aux buts : Berti (1-0), Shearer (1-1), Crespo (1-1), Ince (1-1), Veron (2-1), Merson (2-2), Gallardo (3-2), Owen (3-3), Ayala (4-3), Batty (4-3).

Avertissements : 8e Seaman, 9e Ince, 47e Simeone, 73 Almeyda, 120e Roa.

Expulsion : 47e Beckham.

Compositions des équipes :

Argentine : Roa -  Vivas, AyalaChamot, Zanetti, Ortega, Almeyda - Veron, Simeone (91e  Berti), C. Lopez (69e Gallardo), Batistuta (69e Crespo).

Entraîneur : Daniel Passarella.

Angleterre : Seaman - G.Neville, Adams, Campbell, Anderton (97e Batty), InceBeckham, Le Saux (71e Southgate), Scholes (79e Merson), Owen, Shearer.

Entraîneur : Glenn Hoddle.

 

Ce huitième de finale est l'occasion pour les Anglais d'effacer leur amère défaite contre ces mêmes Argentins lors de la Coupe du Monde 1986 en quart de finale. Ce jour-là, Maradona leur marque deux buts qui sont restés dans l'histoire. Le premier but est marqué de la main et l'arbitre valide malencontreusement cette réalisation alors qu'il semblait évident que Maradona devait être sanctionné sur cette action. Le second but met en avant l'immense talent de Maradona. Parti du rond central, il élimine la moitié de l'équipe anglaise avec sa technique et sa puissance avant d'ajuster Shilton, le portier anglais. 

Les Anglais sont donc remontés et cette "revanche" tient toutes ses promesses. À la 6ème minute, l'Argentine obtient un penalty. Batistuta, le goleador florentin le transforme. Les Anglais ne doutent pas longtemps puisqu'ils obtiennent eux aussi un penalty. Shearer ne tremble pas et égalise. Le premier quart d'heure vient juste de s'achever lorsque le jeune Michael Owen marque un but fantastique sur une action de rupture en prenant de vitesse l'arrière-garde argentine. Les Anglais tiennent le manche par le bon bout mais se font surprendre dans les arrêts de jeu de la première mi-temps. Javier Zanetti, subtilement décalé lors d'un coup-franc bat Seaman et rétablit la parité. Les deux équipes rejoignent donc les vestiaires sur le score de 2 à 2.

Au retour des vestiaires, Beckham a le mauvais réflexe de répondre à une provocation de Simeone. Il rétorque par un coup de pied qui contraint l'arbitre à l'expulser. Les Anglais se retrouvent donc à dix dès la 47ème minute et cherchent avant tout à préserver ce score. Plus aucun but ne sera marqué lors de cette seconde mi-temps ni lors des prolongations. La fameuse séance de tirs aux buts décide donc du sort de la rencontre. Les deuxièmes tireurs de chaque équipe, Crespo et Ince échouent dans leur tentative. Après les quatre premiers penaltys de chaque équipe, les deux formations sont toujours au coude à coude.

Ayala donne l'avantage aux Argentins. Batty n'a pas la même réussite et permet à l'Argentine d'accéder aux quarts de finale.

Crédit images : Nicolas Wyss.