Finale de la Ligue des Champions 2004-2005
AC Milan-Liverpool FC : 3-3 (2 à 3 aux t. a. b.)

 

 

25 mai 2005. Istanbul, stade Olympique Atatürk. 70 024 spectateurs.

Arbitre : Manuel Mejuto González (Espagne).

Buts : 1e Maldini 1-0, 38e Crespo 2-0, 44e Crespo 3-0, 54e Gerrard 3-1, 56e Šmicer 3-2, 60e Xabi Alonso 3-3.

Tirs aux buts : Serginho (0-0), Hamann (0-1), Pirlo (0-1), Cissé (0-2), Tomasson (1-2), Riise (1-2), Kaká (2-2), Šmicer (2-3), Chevtchenko (2-3).

Avertissements : 76e Carragher, 81e Baroš.

 

Compositions des équipes :

AC Milan : Dida, Cafu, Stam, Nesta, MaldiniPirloGattuso (112e Rui Costa), Seedorf (86e Serginho), Kaká, Chevtchenko, Crespo (85e Tomasson).

Entraîneur : Ancelotti (Italie).

FC Liverpool : Dudek, Finnan (46e Hamann), CarragherHyypiä, Traoré, Xabi Alonso, Luis García, Gerrard (c), Riise, Kewell (23e Šmicer), Baroš (85e Cissé).

Entraîneur : Rafael Benítez (Espagne).

 

Cette rencontre est rentrée dans la légende de la Ligue des Champions. À la mi-temps, les Italiens se congratulent. Ils mènent 3 à 0. Dès la première minute, Maldini est à la réception d'un corner et ouvre le score d'une reprise de volée. Les Reds sont sonnés. Les Italiens profitent de leur bonne période et aggravent le score par Kaka puis Crespo avant le thé. Les carottes semblent cuites pour les Anglais.

Un retournement de situation paraît improbable tant les Italiens sont sûrs de leur fait.
Dans le stade d'Istanbul, les supporters anglais continuent d'encourager leur équipe malgré la défaite qui leur tend les bras.

En début de seconde mi-temps, seul un but rapide de
Liverpool pourrait redonner un semblant d'intérêt à cette finale. Les Anglais obtiennent un coup-franc intéressant. Gerrard parvient à réduire le score. On pense alors qu'il ne s'agit que d'un simple sursaut d'orgueil de la part des Reds. Deux minutes plus tard, le match devient totalement fou avec un nouveau but anglais. Smicer reçoit un ballon et arme une frappe puissante qui trompe le gardien Dida. Le dernier rempart brésilien n'est pas vraiment à son avantage sur cette deuxième réalisation anglaise. Le score est désormais de 3 à 2 pour les Italiens. Les supporters anglais mettent une ambiance du tonnerre dans le stade.

À la 60ème, le public assiste à un nouveau rebondissement dans ce match qui répond à toutes les attentes placées en lui. Liverpool obtient un penalty à la suite d'une faute évidente de Gattuso. Xabi Alonso frappe à droite du gardien Dida. Le Brésilien repousse la tentative du Basque mais le ballon lui revient dans les pieds. Opportuniste, Xabi Alonso marque le but de l'égalisation.



Les Anglais sont ainsi revenus dans leur match grâce à leur bravoure mais aussi leur talent. La dernière demi-heure est épique, les deux équipes se créant quelques opportunités sans pouvoir pour autant donner l'avantage à l'une des deux formations. Les prolongations vont ainsi permettre de faire durer le plaisir.

Djibril Cissé, entré à la 85ème minute, fait parler sa vitesse et donne des frissons à l'arrière-garde rossoneri. Chevtchenko se présente seul face à Dudek et par deux fois, trouve le gardien sur ses tentatives. Le gardien polonais réalise une double parade de grande classe alors l'Ukrainien semble abattu par son manque de réalisme.


Finalement, au bout du suspens, les tirs aux buts vont départager les deux équipes. Les joueurs anglais ne tremblent pas alors que Serginho et Chevtchenko manquent leur tentative. Les joueurs anglais sont fous de joie. Liverpool remporte donc une nouvelle Ligue des Champions, 21 ans après celle remportée contre l'AS Roma, également après la séance des tirs aux buts.

Crédit images : Nicolas Wyss.