Liverpool FC-AS Roma 1984

Finale de la Coupe des Champions 1983-1984
Liverpool FC-AS Roma : 1-1 (1-1), 4 à 2 aux t.a.b

Mercredi 30 mai 1984. 20h15. Stadio Olimpico, Rome. 69 693 spectateurs
Arbitre : Erik Fredriksson (Suède).
Avertissements : 15e Conti, 32e Neal,
Buts : 13e Neal 1-0, 42e Pruzzo 1-1.
Tirs aux buts : Nicol (r) 0-0, Di Batolomei (b) 0-1, Neal (b) 1-1, Conti (r) 1-1, Souness (b) 2-1, Righetti (r) 2-2, Rush (b) 3-2, Graziani (r) 3-2, Kennedy (r) 4-2.

Compositions des équipes :
Liverpool FC : Grobbelaar, Neal, Lawrenson, Hansen, A. Kennedy, Lee, Souness, Johnston (72e Nicol), Whelan, Dalglish (94e Robinson), Rush.
Entraîneur : Fagan (Angleterre).
AS Roma : Tancredi, Nappi, Nela, Righetti, Bonetti, Falcao, Di Bartolomei, Cerezo (115e Strukelj), Conti, GrazianiPruzzo (64e Chierico).
Entraîneur : Liedholm (Suède).

En 1984, la finale de la prestigieuse Coupe d’Europe oppose l’AS Roma à Liverpool. Le hasard a voulu que le lieu de cette finale soit justement Rome et le stade Olimpico où évolue habituellement l’AS Roma. Les Romains n’ont jamais gagné cette compétition alors que les Anglais l’ont remporté à trois reprises.
Les Anglais vont entrer de la meilleure des façons en ouvrant le score à la 13ème minute par Neal qui profite d’un centre venu de la droite et d’une sortie manquée du gardien romain pour marquer dans le but vide à la suite d’un cafouillage de la défense. Les Romains égalisent quelques minutes avant la mi-temps par leur attaquant Pruzzo. Au départ de l’action, Bruno Conti sème la zizanie dans l’arrière-garde des rouges et centre du pied gauche. Le ballon étant contré par un défenseur anglais, Conti centre une nouvelle fois du pied droit. La trajectoire est parfaite et permet à Pruzzo de marquer d’une superbe tête légèrement lobée qui abuse Grobbelaar.
En seconde mi-temps, Liverpool se crée des opportunités mais n’arrive pas à marquer un second but. A l’issue du temps réglementaire, le score n’a pas évolué et les prolongations ne permettent pas à l’une des deux équipes de prendre l’avantage.  Les tirs aux buts vont ainsi décider du sort de la rencontre.

Les Anglais commencent de la plus mauvaise des façons la série puisque Nicol tire par dessus la transversale. L’Italien Di Bartolomei marque en force et donne l’avantage à ses couleurs. Liverpool revient ensuite à la hauteur de l’AS Roma puisque Neal marque alors que Conti tire lui aussi au-dessus de la barre. Le troisième tireur de chaque équipe marque et les deux formations sont toujours au coude à coude avant la réalisation de Rush. Le quatrième essai italien est manqué par Graziani, sans doute déconcentré par les facéties de Grobbelaar. Kennedy donne finalement un avantage définitif à ses couleurs en marquant son essai et Liverpool remporte ainsi la quatrième Coupe des Champions de son histoire.

Crédits images : Nicolas Wyss

Leave a comment