Liverpool FC-AS Saint-Etienne

Quart de finale retour de la Coupe des Champions 1976-1977

Liverpool FC-AS Saint-Etienne : 3-1 (1-0)

Mercredi 16 mars 1977. Anfield Road, Liverpool. 55 000 spectateurs.
Arbitre : M. Corver (Hollande) 

Buts : 2e Keegan 1-0, 50e Bathenay 1-1, 59e Kennedy 2-1, 84e Fairclough 3-1.

Compositions des équipes :
Liverpool FC : Clemence – Neal, Smith, Hughes, Jones – Callaghan, Case, 
Kennedy – Keegan, Toshack (74e Fairclough), Heighway. 



Entraîneur : Bob Paisley.
ASSE : Curkovic – Janvion, Merchadier (74e H. Revelli), Lopez, 
Farison – Larqué, Bathenay, Synaeghel, Santini – Rocheteau, P. 
Revelli.
Entraîneur : Robert Herbin.

En quarts de finale de la Coupe des Champions 1976-1977, Saint-Étienne est opposé à Liverpool. Les “Verts” ont échoué la saison précédente en finale de cette même compétition contre le Bayern Munich et espèrent cette fois-ci aller au bout. Néanmoins, leur tâche ne s’annonce pas aisée car Liverpool est à cette époque-là une équipe qui a gagné deux fois la Coupe UEFA en l’espace de trois ans (1973 et 1976) et peut raisonnablement prétendre acquérir la première Coupe des Champions de son histoire.

Lors du match aller, les joueurs stéphanois gagnent par la plus petite marge grâce à une subtile déviation de Bathenay qui trompe la vigilance de Clémence, le portier anglais. Du côté des Anglais, Keegan était suspendu, ce qui n’a pas empêché Liverpool de se créer plusieurs occasions ayant le poids d’un but.

Au match retour dans le chaudron d’Anfield Road, les Français sont cueillis à froid par l’inévitable Keegan qui réalise une frappe superbe à proximité du poteau de corner lobant le malheureux Curkovic. Malgré ce coup d’arrêt, les Français vont égaliser à la 50ème minute sur une frappe exceptionnelle de Bathenay à trente mètres des buts de Clemence.
Cette égalisation française oblige les joueurs de Liverpool à marquer à deux reprises pour espérer se qualifier. Saint-Étienne cède une première fois à l’heure de jeu sur une frappe de Kennedy. Finalement, à cinq minutes du terme, Liverpool va obtenir sa qualification dans la douleur par un but faisant chavirer ses supporters. Cette qualification pour la demi-finale sera la première étape vers le graal puisque Liverpool remportera cette année-là sa première Coupe des Champions et dominera l’Europe pendant huit années.

Crédits images : Nicolas Wyss

Leave a comment