Steaua Bucarest-FC Barcelone 1986

Finale de la Coupe des Champions 1985-1986
Steaua Bucarest-FC Barcelone 0-0 (2-0 aux tirs aux buts)

7 mai 1986. Stade Sánchez Pizjuán, Séville. 70 000 spectateurs
Arbitre : Michel Vautrot

Tirs aux buts : Majearu (0-0), Alexanko (0-0), Bölöni (0-0), Pedraza (0-0), Lacatus (1-0), Pichi Alonso (1-0), Balint (2-0), Marcos (2-0).

Steaua Bucarest : Ducadam, Iovan (capt), Bumbescu, Belodedici, Barbulescu, Majaru, Balan (75e Iordanescu), Bölöni, Balint, Lacatus, Piturca (107e Radu).
Entraîneur : Emeric Jene

FC Barcelone : Urruti, Gerardo, Migueli, Alexanko (capt), Julio Alberto, Pedraza, Schuster (85e Moratalla), Victor, Marcos, Carrasco, Archibald (106e Pichi Alonso).
Entraîneur : Terry Venables

En 1986, la finale de la Coupe des Champions oppose le Steaua Bucarest au FC Barcelone. Cette rencontre se dispute à Séville, au Stade Sánchez Pizjuán et les Catalans ont donc la chance que le public soit acquis à leur cause. Ce match est l’une des grandes surprises de l’histoire des Coupes d’Europe puisque le Steaua sera première équipe “du bloc de l’Est” à remporter cette prestigieuse compétition.

Le début de match permet à Schuster de placer une tête puissante mais au-dessus des buts gardés par Ducadam. La suite de la rencontre ne débouche pas vraiment sur des occasions de la part des deux équipes même si le FC Barcelone a finalement plus de possibilités que les Roumains du Steaua.

Après 120 minutes de jeu, ce sont les penalties qui doivent départager les deux équipes. Le roumain Majearu est le premier tireur mais le gardien Urruti détourne la frappe de ce dernier alors que la tir du défenseur catalan Alexanko est brillament stoppée par le portier Ducadam. Les deuxièmes tireurs n’ont pas plus de réussite avec les échecs de Bölöni et Pedraza. Le portier Dudacadam va alors poursuivre son oeuvre en arrêtant les frappes de Pichi Alonso et Marcos alors que ses coéquipiers Lacatus et Balint marquent leur tir au but. Grâce aux quatre arrêts de Ducadam sur quatre tentatives, le Steaua Bucarest remporte de façon inattendue la première Coupe des Champions de son histoire.

Crédits images : Nicolas Wyss

Leave a comment