Valence CF-Lazio Rome

Quart de finale de la Ligue des Champions 1999-2000
Valence CF-Lazio Rome : 5-2 (3-1)

5 avril 2000. 20h45. Valence. Estadio Mestalla. 46 000 spectateurs
Arbitre : K. Milton Nielsen (Danemark)
Avertissements : 31e S. Inzaghi, 43e Gerard, 64e Almeyda.
Buts : 2e Angulo 1-0, 4e Gerard 2-0, 28e S. Inzaghi 2-1, 40e Gerard 3-1, 80e Gerard 4-1, 87e Salas 4-2, 90e Claudio López 5-2.

Compositions des équipes :
Valence CF : Cañizares, Angloma – Djukic, Pellegrino, Carboni, Farinós, Angulo, Kily González, Gerard, Claudio López, Sánchez.
Entraîneur : H. Cuper (Argentine)
Lazio Rome : Ballotta, Negro, Almeyda, Mihajlović, Pancaro, Simeone (76e Salas), Verón, Gottardi, Stankovic (62e Conceiçao), Nedved, S. Inzaghi (68e Bokšić)
Entraîneur : S. Eriksson (Suède)

 

Au printemps de l’année 2000, Valence affronte la Lazio en quart de finale de la Ligue des Champions et le match aller est un récital des hommes de Cuper qui font une grande partie du travail en vue d’accéder aux demi-finales. Dès la deuxième minute, Claudio López est lancé dans la profondeur par Angulo. L’Argentin frappe fort et Ballotta ne peut que repousser le ballon. Angulo a parfaitement suivi l’action et en profite pour ouvrir le score. Deux minutes plus tard, les Espagnols repartent en contre et Gerard au terme d’un magnifique solo inscrit le deuxième but. Le départ est donc idéal pour Valence qui va néanmoins encaisser un but à la 28ème minute par Simone Inzaghi qui profite du travail conjoint de Veron et de Nedved.
À la 40ème minute, les Espagnols obtiennent un bon coup franc après une faute de Goattardi sur Kily González. Gerard reprend le ballon de la tête et inscrit le 3-1 pour ses couleurs ainsi que son deuxième personnel de la soirée.
À dix minutes du terme, Kily González frappe fort devant le but. Le malheureux Ballotta ne peut que contrer la frappe de l’Argentin. Gerard est une nouvelle fois inspiré et inscrit son troisième but de la soirée alors qu’il n’est pas attaquant. La Lazio a néanmoins du caractère et va réduire le score par le Chilien Salas qui se blesse sur cette action après un formidable contrôle aérien suivi d’une frappe entre les jambes de Cañizares. Les Espagnols ne veulent pas en rester là et enfoncent le clou à la 90ème minute. Claudio López inscrit le cinquième but de se couleurs grâce à une belle frappe qui se loge dans le petit filet de Ballotta.

Crédits images : Nicolas Wyss

Leave a comment